Mille tableaux

Blog de Daniel Musy

Un fish and chips de rêve à Londres : Toff’s à Muswell Hill


 Existant depuis près de 50 ans dans le nord de Londres et tenu par une famille cypriote, Toff’s est un traditionnel Fish and Chips (vente à l’emporter et restaurant). Le poisson y est si frais, la pâte de la friture si croustillante qu’on en rêve la nuit de ne pas y aller plus souvent.

Quand dans une grande ville, qu’elle soit Naples, Vienne, Séville, Lisbonne ou Leipzig, on tombe sur sa quintessence gourmande, on renvoie la nouvelle cuisine à ses fantasmes. C’est assurément le cas ici à Muswell Hill, un quartier assez huppé du nord de Londres. C’est une vraie colline avec une vue spectaculaire sur l’est de la capitale.

On l’atteint par le bus W7 de Finsbury Park (15 minutes) ou par les 134 ou 43 de Highgate (10 minutes). Au bout de la très belle rue principale géorgienne, il y a Toff’s, ouvert tous les jours sauf le dimanche. Un fish and chips dans sa splendeur qui est devenue un peu ma cantine car je loge assez près de là, à Crouch End.




Le poisson y est frit, enrobé d’une pâte, le « batter », incomparable de croustillant, même à la fin du repas.

La clientèle locale l’achète à l’emporter avec les frites et le restaurant le sert avec une sauce tartare et du ketchup.

Pourquoi alors le rêve ? Tant d’autres restaurants de ce type pullulent dans toutes l’Angleterre comme tant de pizzeria en Italie mais la qualité du poisson de chez Toff’s est magistrale. Il vient directement du marché de Billingsgate dans l’Ile aux chiens, près des anciens docks. Les patrons cypriotes, deux frères dans la cinquantaine, y ont leurs entrées et proposent une grande variété de poissons : cabillaud et haddock bien sûr, mais aussi raie, carrelet, anguille de roche, flétan, bar, saumon, limande et sole.

L’intérêt majeur du restaurant est de proposer aussi ces poissons grillés, pouvant même, être servis avec des pommes de terre en robe des champs et de la traditionnelle « mashy peas« , la purée de petits pois.On frôle alors le grandiose avec la partie centrale de la raie (« medium skate« ),

le carrelet entier (« whole plaice« ),

la limande ou, plus chère, la « Dover sole« , la sole, le suprême poisson.

La fraîcheur iodée de ces poissons nous est inconnue en Suisse, même dans les restaurants étoilés. Ici à Muswell Hill, on mange un produit pêché la veille ! Au dessert, on craque parfois pour un « Sticky toffee pudding« , une sorte de baba chaud à la sauce chocolat noisette et recouvert de crème anglaise.

Le service est génial d’efficacité, il y a toujours de la place et si c’est plein en bas, on nous installe au premier étage avec la plus belle vue possible sur East London.

La clientèle y est incroyablement variées, des vieilles dames qui mangent leur poisson frit avec un thé, des habitués grecs et cypriotes, des familles musulmanes avec leurs enfants, des touristes bien sûr mais heureusement peu nombreux car c’est presque un petite expédition que de se rendre à Muswell Hill.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 8 novembre 2017 par dans Saveurs, et est taguée .

Navigation

Follow Mille tableaux on WordPress.com

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 988 autres abonnés

Stats du Site

  • 78,090 hits
%d blogueurs aiment cette page :