Se parquer toute la journée hors du centre-ville sera gratuit pour les Chaux-de-Fonniers, cher pour les autres


Grande (r)évolution dans la manière de se parquer en ville dès le 1er janvier 2020. Selon le projet du Conseil communal qui devrait être voté par le législatif le 5 février, le centre restera en zone bleue mais tout le reste de la ville nécessitera un macaron pour se garer plus de deux heures. Il sera gratuit pour les Chaux-de-Fonniers et payant, même cher, pour les non-résidants. Comparons notre ville avec d’autres pour bien analyser cette révolution.

Rien ne changera au centre-ville, toujours en zone bleue sans horodateurs. La Chaux-de-Fonds continuera de rester la seule ville de Suisse où se parquer une heure au centre ne coûtera pas un centime.

Le reste du périmètre urbain, en rouge sur la carte ci-dessus, sera une grande « zone macarons », avec parking libre et gratuit pendant 120 minutes. Pourtant, du lundi au vendredi de 7 h. 00 à 19 h. 00, les automobilistes qui resteront plus de deux heures à la même place devront être en possession d’un macaron les y autorisant.

Ce macaron, moyennant 15 francs annuels de frais administratifs, sera gratuit pour les Chaux-de-Fonniers. Ceux-ci sont absolument rétifs à payer pour se parquer et le projet prévu en janvier 2020 ne changera rien pour eux : liberté de se garer gratuitement partout.

Les pendulaires qui veulent continuer de venir travailler ou étudier chez nous auront deux solutions pour laisser leur auto une demi-journée ou une journée à la même place :

a) acquérir un macaron annuel ou mensuel pour se parquer où ils veulent dans la zone rouge, pour 1100 francs par an ou 120 francs par mois;

b) acquérir un macaron pour se parquer dans un des nombreux parkings d’échange prévus, en vert sur l’image (Crêt-du-Locle, Chapeau-Râblé, Petites-Crosettes, Anciens Abattoirs, Rosiers-Piscine, Place des Forains, Arêtes, Parc des Sports ou Cimetière). Il leur en coûtera 700 francs annuels ou 70 francs mensuels et seulement 150 francs annuels s’ils ont un abonnement Onde Verte ou un abonnement général.

L’objectif du projet, qui devrait satisfaire les Chaux-de-Fonniers, est triple et concerne les pendulaires : diminuer leur occupation des rues, augmenter leur utilisation des transports publics et les faire participer financièrement à l’entretien de l’espace public (déneigement, réfection des chaussées, etc.). Les recettes escomptées pour la ville sont d’environ 1,5 millions.

Il est utile de comparer les prix qui seront pratiqués à La Chaux-de-Fonds avec d’autres villes de Suisse romande et de tirer les quelques conclusions suivantes :

maca jpg

  1. La Chaux-de-Fonds sera la seule ville de Suisse où les résidants continueront de ne rien payer pour se parquer partout où ils veulent et pas seulement dans le quartier où ils habitent.
  2.  Le changement des conditions de parcage pour les pendulaires sera d’autant plus rude qu’ils auront l’impression d’être les seuls à « casquer » : n’est-ce pas inique ?
  3. La bonne idée de valoriser les parkings d’échange est inspirée de ce qui se fait partout ailleurs.
  4. Les pendulaires y gagneront à utiliser davantage les bus pour se rendre à leur travail à partir des parkings d’échange pour autant aussi que l’offre de TransN s’améliore.
  5.  Comme partout ailleurs, des visiteurs occasionnels pourront acquérir une carte journalière à gratter qui leur permettra de se parquer toute une journée à un prix moins élevé qu’un parking commercial couvert et payant.

Après le cuisant échec du projet de 2010 qui divisait la ville en zones et taxait, même modiquement, les Chaux-de-Fonniers, ce « projet-2020 » permettra à coup sûr de désengorger la ville d’un certains nombre de véhicules « pendulaires ».

L’enjeu sera de savoir si ce nombre sera important et si les 6500 pendulaires respecteront dès janvier 2020 les nouvelles contraintes qui leur seront imposées. J’ai idée que la ville dans laquelle ils travaillent n’atteindra pas des cimes d’amour.

Dans l’immédiat, il faudra voir comment le projet sera accueilli au Conseil général et par la population. Réponse le 5 février et, surtout, autour du 30 mars, après le délai du dépôt d’un éventuel référendum que je n’imagine pas vraiment. Quels Chaux-de-Fonniers le lanceraient et avec quelle argumentation ?

1 commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s