Le tribunal de Paris tricolore de Renzo Piano


Le Tribunal de Paris est un gratte-ciel de 160 mètres sur 160, nouveau chef-d’œuvre architectural de Renzo Piano. Se dressant au nord du quartier Clichy-Batignolles en pleine mutation, il comprend trois blocs étagés, à lire comme une triade évoquant le drapeau français et les devises de la République : liberté, égalité, fraternité. C’est l’art de construire un bâtiment adapté au lieu et au sens.

IMG_9745

Précédemment constitué de voies de garage ferroviaires et d’entrepôts, le quartier Clichy-Batignolles se veut un modèle de développement urbain durable « en matière de mixité fonctionnelle et sociale, de sobriété énergétique, de réduction des gaz à effets de serre, de biodiversité et de gestion de l’eau » (extrait d’un panneau explicatif exposé devant le tribunal).

Le quartier s’organise, comme on le voit bien sur la photo, autour du parc Martin-Luther-King, une belle réussite paysagère qui nous plonge comme dans des bois et une forêt. A terme, Clichy-Batignolles réunira 7500 habitants et 13000 salariés. En novembre s’ouvre la nouvelle station de tram-ceinture à la Porte de Clichy et en 2020 la ligne 14 désengorgera la 13. La station Pont-Cardinet, déjà utilisée pour des trains régionaux de Saint-Lazare au nord-ouest parisien (c’est de là que je me suis rendu à Nanterre !) est actuellement en voie d’agrandissement (voir la grue jaune au bas de la photo).

Piano conçoit son tribunal comme une cathédrale moderne au point que je me suis senti habité par Monet en venant plusieurs fois par jour contempler cette tour, située à côté de l’hôtel Ibis.

L’ensemble est un carré parfait (les six étages du bas et la tours en trois étages). La justice qu’on y rend mérite cette noblesse de proportion avec également cette tour qui s’érige par étages, autant d’étapes vers un verdict républicain. C’est la justice universelle, ici à Paris, berceau de La Liberté, de l’Égalité et de la Fraternité. L’ensemble architectural de Piano peut se lire ainsi comme un emblème du drapeau tricolore et de la devise de la République française.

Comme à Londres avec The Shard, comme à Berne avec le centre Paul-Klee, comme à Riehen avec la Fondation Beyeler, cet architecte génial fait endosser à ses œuvres le sens du lieu où elles s’érigent. Ce sont des monuments laïcs à haute valeur spirituelle.

Quiconque est une fois entré dans le musée de Riehen ne peut qu’être pris par la lumière, le silence et la sérénité de ce temple de l’art.

Mêmes sentiments à l’intérieur de l’espace du tribunal, formé par les deux atriums de six étages qui abritent les salles d’audience. La présence du bois et la conception phonique atténuent les bruits, les couleurs choisies reposent l’œil et la lumière vitrée omniprésente éclaire les visiteurs, pour beaucoup perdus dans leurs soucis, leurs angoisses, leurs fautes. De multiples citations tirées de textes constitutifs fondamentaux et de déclarations diverses les conforteront de surcroît que dans cet espace se rend la justice démocratique.

IMG_9736

Traversons le boulevard périphérique et retrouvons-nous du côté nord, à Clichy, assis dans un restaurant qui fait exactement face à la haute tour. C’est La Barrière de Clichy, un lieu mythique où commencèrent Bernard Loiseau et Guy Savoy, les grands chefs étoilés qui y firent leurs prestigieux débuts, alors employés par le patron de l’époque, Claude Verger.

IMG_9774

Les propriétaires actuels sont Madame et Monsieur Gutbrod. Le menu de midi est à 29 euros pour une entrée et un plat. L’amateur de gastronomie empli de souvenirs se retrouve ici comme plongé dans un passé qui avance. Il se « ressouvient en avant » devant ces huit escargots sans coquille au beurre d’ail. Il y a trente ans, il avait mangé à Saulieu les fameuses cuisses de grenouille au persil et beurre d’ail de Bernard Loiseau. A la Barrière de Clichy, dans la même sérénité qu’à l’intérieur du tribunal, il est reçu comme un hôte respectable, servi avec aménité et choyé comme une personne précieuse. Il y reviendra !

IMG_9770

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s