Mille tableaux

Blog de Daniel Musy

La boucherie Bilat, temple de la viande aux Bois


Dans le village des Bois, à 15 minutes en voiture de La Chaux-de-Fonds, il y a deux lieux de culte : l’église et la boucherie Bilat, le meilleur temple de la viande de la région. Même par les pires jours d’hiver, j’y viens depuis plus de 25 ans y acheter les meilleurs morceaux possibles et les plus typiques préparations de charcuterie. On ne trouve pas mieux dans la région.

 

P1010058

 

L’atmosphère communautaire de cette petite entreprise familiale est typique de l’esprit franc-montagnard dont les Chaux-de-Fonniers sont beaucoup plus proches que celui des rives et du lac. Tout le village s’y retrouve comme à la maison et les citadins sont traités comme des rois. Les prix sont doux, la qualité des viandes, abattues dans la région par Pierre Bilat, inégalable. Il est le boucher préféré de Georges Wenger; son gigot d’agneau des Franches-Montagners, son entrecôte parisienne bien rassise, sa côte de veau dans le gras et, en automne, sa selle de chevreuil du Doubs sont nos préférées.

Chez Bilat on peut tout commander : des joues de porc ou de veau, des têtes de veau entières, des poitrines de veau farcies avec du rognon, des épaules de cabri, des queues de boeuf. La viande sera apprêtée comme vous le souhaitez, avec le souci minutieux de l’artisan amoureux de son métier.

P1010048

Côté charcuterie, c’est la gloire, récompensée par de nombreuses médailles : le lard sec aux herbes, la saucisse sèche aux piments, la saucisse de veau à l’ail des ours, la saucisse à cuire à la bière.

 

Ce mardi de Pâques, un petit tour dans l’étalage fait saliver et montre que tout est frais et prêt à la vente après le long week end pascal.

P1010057

 

De droite à gauche, on commence par les viandes de porc fumées, dont une tête de porc et le fameux « lard à manger cru ».

P1010051

 

 

Plus haut, les innombrables saucisses sèches : ail des ours, agneau, noix, noisettes, herbes, sanglier, cheval, cerf, absinthe, piment, truffes, poivre vert olives.

P1010049

 

 

Côté boeuf, de juteux morceaux pour le pot-au-feu, de l’entrecôte parisienne et de la côte de boeuf.

P1010050

 

 

La viande de porc fraîche se décline en côtelettes, épaule et filet mignons.

P1010052

 
P1010054Un peu plus loin, un splendide foie de veau frais et d’autres abats du jour, des jarrets et des tendrons, ici incomparables.

 

 

P1010053

 

 

 

Dans le frigo à l’entrée, les charcuteries, dont les originales saucisses à cuire à la tête de moine et à la bière des Franches-Montagnes.

P1010055

 

 

 

Les végétariens, végétaliens et autres véganiens font de leur croyance leur mode de vie; chez Bilat, nous sommes encore sur Terre, dans nos terres jurassiennes, et pour notre bonheur dans nos assiettes, comme ce soir avec l’épaule de cabri aux fèves et sauce à l’ail des ours …

 

IMG_1651

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 7 avril 2015 par dans Saveurs, et est taguée .
Follow Mille tableaux on WordPress.com

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 988 autres abonnés

Stats du Site

  • 78,431 hits
%d blogueurs aiment cette page :