L’élection de Marc Arlettaz n’est pas le résultat de manœuvres


Dans mon dernier article sur la politique chaux-de-fonnière avant longtemps, je souhaite répondre au chef du groupe PLR Christophe Ummel. Il a récemment utilisé un argument falsificateur qui m’a attristé par son aplomb.

Voici l’extrait du débat entre partis publié par ArcInfo le 6 novembre 2019 avant la votation sur l’élection du Conseil communal :

 » Les manœuvres, on l’a vu aux dernières élections avec la mise à l’écart de Jean-Charles Legrix, il a bien fallu qu’il y en ait », rappelle Christophe Ummel. Un membre du PS avait appelé les électeurs de son parti à donner un suffrage à l’UDC Marc Arlettaz pour évincer son colistier du Conseil communal.

A) Mon appel du 30 mai 2016 à donner un suffrage à Marc Arlettaz ne s’adressait pas uniquement aux électeurs socialistes mais à tous les citoyens humanistes.

 » Je suggère à toutes les électrices et à tous les électeurs qui n’ont pas encore voté de faire de même ! Je pense particulièrement à toutes les personnes qui tiennent aux valeurs humanistes de respect et de tolérance, à tous/toutes les jeunes citoyenNEs et à tous/toutes les abstentionnistes, à toutes celles et tous ceux qui ne votent que rarement. Ce sursaut humaniste de dernière minute (l’Autriche a réussi ce sursaut il y a une semaine !) est, à mon avis, la seule chance, quelques jours avant la fin du scrutin, de faire barrage au conseiller communal UDC sortant, un représentant très violent et très intolérant de l’extrême-droite. Chaque nouveau suffrage donné à Marc Arlettaz menacera son co-listier qui n’avait que 267 suffrages d’avance sur lui lors des élections au Conseil national d’octobre 2015. Ce que j’appelle l’altérophobie (le mépris, parfois la haine, de tout ce qui est autre, différent) se manifeste chez le conseiller communal UDC avec une constance sans répit. Depuis 12 ans qu’il est entré en politique, ses cibles sont en alternance l’islam et les musulmans, les artistes de rues et les rockers, les femmes, les frontaliers et les migrants. Je fais une importante entorse à mes convictions philosophiques et politiques en donnant un suffrage à son co-listier Marc Arlettaz, un candidat d’un parti que je combats depuis 12 ans, mais il y a des moments où il faut prendre ses responsabilités. Tenir tête !  » tiré de l’article du 30 mai 2016 sur mon blog.

La fausse analogie que fait M. Ummel entre mon appel et les manœuvres que l’on observe parfois quand un législatif élit un exécutif est insultante à l’égard des citoyennes et citoyens qui ont utilisé leur droit de vote le 5 juin 2016. En toute liberté et toute responsabilité, cher PLR !

B) Ce n’était pas une manœuvre mais un acte de résistance. Les manœuvres sont calculées par des comploteurs, j’ai improvisé mon appel en solitaire. L’Impartial a approuvé mon action et l’a publiquement relayée. L’ensemble des têtes pensantes de mon parti m’a pris pour un fou ou un inconscient ne mesurant pas les risques d’un échec, au contraire de centaines de citoyens qui m’ont suivi : Marc Arlettaz a devancé J.-C. Legrix de 359 voix, avec une participation de 38 % à ces élections.

Je me demande si, en fin de compte, les propos fumeux de Christophe Ummel ne révèlent pas une pensée non-dite : le regret de ne plus voir Legrix siéger au Conseil communal. Déjà lors de la séance du législatif du 25 mai, le même M. Ummel s’était opposé à une résolution de la gauche dénonçant l’incitation à la haine de l’ancien conseiller communal UDC.

Résolution urgente : Non à l’incitation à la haine par un membre du Conseil communal

Les élues et élus du Conseil général, fidèles aux valeurs humanistes qui caractérisent notre ville prennent la résolution de dénoncer l’incitation à la haine déclenchée par un membre du Conseil communal.
Haine contre les musulmans et l’islam véhiculée sur son profil public Facebook dimanche 22 mai, à moins de deux semaines des élections communales.
Haine qu’il véhicule en hébergeant sans les censurer des commentaires islamophobes : sur l’islam qui serait une secte, sur les musulmans pour qui les droits de l’Homme ne seraient pas valables, sur la responsable du futur musée stigmatisée à cause de son physique, sur les responsables de ce « musée de m… » et sur « une action physique pour les faire partir ».
Nous affirmons notre fidélité aux principes de l’Etat de droit qui ne peut empêcher une association privée de s’établir chez nous en conformité avec la loi, ainsi que notre esprit d’ouverture à l’égard de toutes les communautés qui font la richesse de notre ville et de notre canton.
Mais aussi notre vigilance face à toutes les dérives extrémistes, fondamentalistes ou communautaristes de quelque religion qu’elles proviennent.
Karim Boukhris, Monique Erard, Patrick Jobin.

M. Ummel s’était exprimé ainsi, édulcorant la réalité :

« Le PLR regrette que cette résolution ait été déposée. Il s’abstiendra lors du vote, parce qu’il considère qu’on ne peut pas venir au Conseil général à chaque fois que quelque chose déplaît dans le comportement personnel d’un conseiller communal, ou d’une autre personne d’ailleurs. »

Il n’y a rien de pire en politique que les propos falsificateurs, les fake news omniprésentes aujourd’hui dans la tête des complotistes de tout poil. Cette tendance nocive, plutôt que renforcer la démocratie, la plonge dans la gadoue et la rabaisse.

1 commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s