Le futur parking devant l’Ancien-Stand n’est pas une connerie


L’ancien et, en son temps, stimulant polémiste Gil Stauffer déverse ses passions tristes contre les autorités chaux-de-fonnières et les amis du Musée d’histoire naturelle. Dans Arcinfo ressemblant cette semaine à une Gazette des Ronchons, il pense que nous sommes des cons de sacrifier le terrain de l’Abeille contre un parking de 35 places. Au contraire la construction de ce parking arborisé est un excellent choix.

L’actuel terrain de sport, peu entretenu et utilisé par les enfants,

IMG_0471

aura ses murs de soutènement refaits, ses portails, ferronneries et marronniers actuels conservés.

Capture d’écran 2018-12-02 à 13.03.00.png

Concédons à Gil Stauffer que c’est paradoxal de construire un musée dédié à la nature et de supprimer l’espace vert se situant en face (1). Pourtant ce n’est qu’un apparent paradoxe car le nouveau parking se justifie parfaitement, y compris pour les défenseurs des espaces verts et d’une mobilité plus douce. En voici les multiples raisons :

1. Le parvis devant l’entrée du zoo sera sans voiture et totalement sécurisé. Il offrira une belle porte d’entrée au zoo-musée et une magnifique perspective sur la rue du Docteur-Coullery avec la façade du Musée des beaux-arts au fond de cet « axe culturel » qui passe par la bibliothèque, les maisons natales de Cendrars et de Le Corbusier, le conservatoire et Musica-Théâtre.

Capture d_écran 2018-12-02 à 12.55.29

2. Le futur projet de mobilité douce prévu dans le quartier diminuera globalement les places de stationnement et améliorera les cheminements cyclistes et piétonniers. En effet, les piétons et les cyclistes se déplaceront prochainement sur une rue du Progrès avec moins de voitures. De plus, la rue du Docteur-Coullery sera réhabilitée avec une piste cyclable et des trottoirs élargis. Enfin, la première station de vélo électrique à disposition de la population se situera sur le nouveau parvis.

3. Dans un périmètre de 100 à 600 mètres de l’espace sacrifié, il existe cinq autres terrain de sport et de loisirs, dont deux seront requalifiés et revitalisés : le numéro 2, le parc du Courtil du Sautiet et le numéro 3, à 600 mètres, le terrain de l’Abeille.

Ainsi en a décidé le législatif le 27 novembre en même temps qu’il acceptait le principe du nouveau parking. Un postulat du parti socialiste a été accepté dans ce sens. Il demande « au Conseil communal d’étudier et mettre en œuvre une requalification et une revitalisation du terrain dit de « l’Abeille » à la jonction de la rue des Sorbiers et du Nord, et du parc du Courtil du Sautier, afin de les rendre plus accueillants et permettant d’y tenir des activités pour la jeunesse et les familles. »

Capture d_écran 2018-12-02 à 12.53.22

Les trois autres terrains de jeux à disposition des enfants du quartier, très privilégié en la matière par rapport à d’autres, sont : le terrain de basket devant l’ESTER (4),

IMG_0469

le grand espace vert dans le Bois-du-Petit-Château, au nord (5)

IMG_0475

et le petit terrain de football de Beauregard (6).

IMG_0474

4. Créer un parking avec horodateur permet d’accueillir correctement les touristes attendus. 50’000 visiteurs annuels sont escomptés et ce parking sera paysant mais gratuit la nuit pour les riverains, notamment en hiver. Les frais d’investissement et d’amortissement seront financés par les recettes engrangées et il désengorgera la rue des Electrices où les automobilistes se garent sur les trottoirs dans les beaux jours.

Voici donc, d’une façon je l’espère bienveillante, une manière de répondre à une argumentation presque uniquement concentrée sur l’attaque contre les personnes et savamment distillée par Arcinfo.  Le droit de la presse est souverain, sans aucun doute. De même que le droit de répondre au contenu d’un journal qui, cette semaine, s’est plutôt appelé La Gazette des Ronchons. Le projet du nouveau musée d’histoire naturelle mérite beaucoup plus.

——————————

En annexe ici, la courrier des lecteurs de Gil Stauffer du samedi 1er décembre. Il ne va pas vraiment … en Avent …

Capture d’écran 2018-12-02 à 16.58.09.png

3 commentaires

  1. Bonsoir,

    En lisant votre article, je n’ai pas pu m’empêcher d’y répondre non pas pour défendre Gil Stauffer que je ne connais absolument pas, mais tout simplement parce que ce parking me semble dénué de tout sens commun:

    – D’un point de vue écologique: comme vous le dîtes parfaitement, il s’agit d’un sacré paradoxe: supprimer une zone verte pour en contrepartie végétaliser une zone déjà bétonnée. J’ai beau chercher, je ne comprends absolument pas la logique qui sous-tend ce raisonnement. L’association du musée dit vouloir créer un nouveau pôle « nature », apparemment nous n’avons pas tous la même définition de la nature et j’en suis navré. C’est clair que si l’on continue sur cette voie d’hyper-bétonnage, il ne restera bientôt plus que les musées pour contempler la nature.

    – D’un point de vue urbanistique: nous savons pertinemment que l’automobile n’a pas d’avenir dans les centres villes alors pourquoi créer un parking?! De manière générale, on veut privilégier la mobilité douce et les transports en commun, mais avec ce parking on va faire exactement le contraire. Le parking sera payant, mais le stationnement dans les rues aux alentours gratuit. Qui voudra donc payer pour se parquer alors que c’est gratuit 10 mètres plus loin… quel paradoxe!

    – D’un point de vue social: une ville est également un lieu social où les gens peuvent se réunir. C’est vrai qu’un parking est tellement plus chaleureux qu’un parc avec du gazon où les jeunes jouent au football durant l’été!

    – D’un point de vue de la sécurité: comme avec la place de la gare où au nom de la sécurité, on a simplement tout raser et tout bétonner, l’argument sécuritaire ne me semble absolument pas pertinent. A ce moment-là, autant raser et bétonner toutes les forêts parce qu’on risque de se prendre une branche de sapin dans le visage. D’autant plus que si l’on construit ce parking, les gens devront traverser une route très fréquentée pour se rendre au zoo et au musée…sacré paradoxe!

    Cet espace vert est un bien commun qui permet à la ville et à ses habitants de respirer.. mais suis-je bête, c’est vrai que les gaz d’échappement sont tellement meilleurs pour la santé!

    Excellente soirée.

    Alexis

    1. Merci Alexis de votre argumentation à laquelle, point par point, on peut répondre:

      a) Ecologiquement, c’est vrai que c’est une concession, poliitque aussi pour la droite, pour récupérer les 14 places de parking disparaissant du côté ouest et assurer de la place pour les touristes. D’un autre côté, depuis 30 ans, la ville n’a eu de cesse de créer des places de jeux, des espaces verts et ce parking sera la dernière concession.

      b) Sur le plan urbanistique, vous devez savoir que l’ensemble de la ville deviendra sûrement zone bleue dès 2020 et que seuls Les Chaux-de-Fonniers bénéfieront d’un macaron gratuit. Donc les visiteurs extérieurs au zoo devront bien se garer quelque part pendant plusieurs heures. Le parking payant sera là pour eux de même qu’il soulagera les gens du quartier en hiver.

      c) Socialement, je l’ai écrit, il ne manque absolument pas dans notre ville d’espaces de jeux et de loisirs. Pour jouer au foot, les jeunes peuvent monter à Beauregard ou faire six cents mètres jusqu’au bout de la rue du Nord. S’ils aiment le sport, cette distance est une broutille.

      d) Sur le plan de la sécurité, je conteste fortement votre vison. Le parvis actuel est un ballet de voitures allant et venant se garer. Il n’est plus aux normes sécuritaires. Je vous rappelle que la place de la Gare est maintenant beaucoup plus sûre pour les piétons. Quant à la route très fréquentée, elle sera sûrement en zone 20.

      Le débat est fait (sauf très improbable, mais légalement possible, référendum sur le crédit pour les murs de soutènement du nouveau parking) et bien sûr que sur ce dossier nous n’avons pas les mêmes points de vue. Dommage qu’au Conseil général de l’autre soir il n’y ait pas eu un élu comme vous parmi les verts ou les popistes qui n’ont pas aussi bien su contester ce nouveau parking.

  2. Merci pour ces arguments Daniel. Toutefois, je suis toujours sceptique quand on invoque le futur pour justifier le présent. « Ce sera la dernière concession »… Comment en-être sûr? Le parking en zone bleue pour toute la ville? Peut-être, ou pas… Peut-être que ce parking est indispensable, mais je suis content que les gens s’en indignent, tout en ne comprenant pas qu’Arcinfo publie un courrier injurieux.Si j’écrivais un courrier pour les traiter de crétins cubiques d’avoir fait cela, ils ne le publieraient certainement pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s