Mille tableaux

Blog de Daniel Musy

L’ombre de Macbeth en plein soleil


Depuis fin avril, le théâtre du Soleil accueille les spectateurs à la Cartoucherie de Vincennes pour ses 50 ans. C’est Macbeth de Shakespeare, la tragédie de l’ombre dans la lumière humaine de la Cartoucherie, un lieu unique au monde pour faire l’expérience du théâtre.


IMG_0847
L’entracte au Soleil

L’expérience d’un spectacle de la compagnie d’Ariane Mnouchkine commence par le trajet qui nous conduit du centre de Paris au théâtre du Bois de Vincennes. Ce samedi de mai glorieux pour la représentation en matinée, il valait la peine d’arriver à pied depuis le terminus du bus 86 près du zoo de Vincennes. On traverse une forêt, passe près d’un centre hippique, croise un course cycliste et arrive par un centre floral dans l’espace de la Cartoucherie vers midi, une heure et demie avant le début du spectacle. Forêt, chevaux, courses et fleurs qu’on retrouvera dans le spectacle puisque le théâtre pour Ariane Mnouchkine, c’est la vie en mieux !

Les billets réservés depuis bien longtemps par téléphone sont à disposition dès 12 h. 15 de telle sorte qu’on puisse déjà choisir sa place dans la salle grâce à un ingénieux système : on prend sur le plan général un autocollant du numéro de notre emplacement qu’on colle alors sur notre billet. Pas de queues, pas d’énervement, c’est Ariane Mnouchkine même qui déchire nos billets avant qu’on pénètre  dans l’immense salle d’accueil, en même temps bar, restaurant, librairie et espace pictural orné de fresques sur Shakespeare et suer les mises en scène de Macbeth. On peut donc jouir de son temps avant 13 h. 30.

 

IMG_0846

 

On se restaurera en mangeant un ragoût à l’écossaise ou, plus simplement, un chausson au fromage de chèvre ou un pastel portugais. Mama Fanta, une somptueuse femme bantoue, sert ses fameux jus de gingembre et d’hibiscus. On feuillette tous les livres consacrés au Théâtre du Soleil depuis 50 ans et se remémore les inoubliables mises en scènes qu’on a vues depuis 1980 : les Shakespeare (Le Roi Lear et la Nuit des Rois), les Atrides de Sophocle, l’Indiade, le Tartuffe, Le dernier caravansérailLes Naufragés du fol espoir. Chaque fois des mondes en soi recréés par la troupe du Soleil, dans un inlassable travail collectif.

Avant de s’installer à sa place, on jettera un œil sur les coulisses ouvertes aux regards. Les acteurs s’habillent, se maquillent et se préparent physiquement puisque la mise en scène qu’on verra reposera sur d’innombrables changements de décors effectués rapidement par les acteurs et figurants. Comme Ariane Mnouchkine le pratique désormais, elle pousse les quarante comédiens de sa troupe, de tous âges et de tous accents, à  » imaginer et fabriquer les espaces, mobilier et accessoires de leurs scènes. Ils les manipulent eux-mêmes à toute vitesse en coulisses et sur le plateau, il faut les admirer passant d’un décor à l’autre, dans des chorégraphies magnifiquement orchestrées : la magie du théâtre tient aussi de ces ambiances miraculeusement surgies du plateau. » On ne peut pas mieux dire que Fabienne Pascaud.


macbeth-9-BALAI

Changement de décor et balayage de la scène après la séquence à l’écurie

 

La difficulté d’une mise en scène de Macbeth tient justement dans la manière dont on pourra ou non restituer le – baroque –  manque d’unité des scènes qui se succèdent dans des espaces-temps différents. C’est une tragédie qui fait éclater les repères, spatiaux, temporels et humains. Mnouchkine parvient à rendre compte de ces séismes en proposant des séquences quasiment cinématographiques. Elle ne montre plus Shakespeare à la lumière du kabuki japonais ou du kathakali indien mais en résonance avec notre monde éclaté, plein de « bruit et de fureur ».

Ce sont donc des scènes avec une armée écossaise dans un désert lybien et un général en chef dans son bunker, un palais présidentiel avec des caméras de télévision en direct,

Macbeth-plein-de-desir-et-de-fureur-au-Theatre-du-Soleil_article_popin

une Lady Macbeth dans un jardin de roses oriental,

IMG_0892

 

des écuries sombres où le couple infernal fomente le crime de Duncan, le sous-sol d’un parking, un salon des années quatre-vingts avec un match de catch à la télévision regardé par le nouveau roi et son épouse, un débarcadère glauque d’un port sombre qui voit la mort de Banco, une clinquante salle, pseudo-viennoise, de bal et de banquet avec des tables tournantes pour l’apparition du spectre devant Macbeth en smoking, un pub en briques de l’East End londonien où se prépare la résistance des exilés, le massacre de la famille de Macduff par des assassins sans pitié comme au Ruanda, des maquisards de 1945 qui vont reprendre le château et laisser un champ de ruine à la Max Beckmann.

IMG_0893

 

Le spectateur suit donc la trame tout en désirant ardemment savoir comment la scène suivante sera visuellement traitée. Il se prend à voir bien plus que ce qu’il voit sur le plateau. C’est la magie d’Ariane Mnouchkine et du Théâtre du Soleil : accueillir les gens dans des espaces (l’entrée champêtre, la librairie-restaurant, la salle de représentation) où ils vivront l’expérience d’une vie autre, plus riche et plus pleine que le brouhaha quotidien. Et quand on ressort à 17 h.30 sous l’éclatant soleil de mai, on se dit qu’on reviendra, encore et toujours.

 

IMG_0895

Un commentaire sur “L’ombre de Macbeth en plein soleil

  1. Pingback: Le TPR, cygne et phénix | Mille tableaux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 26 mai 2014 par dans Portraits culturels, et est taguée .
Follow Mille tableaux on WordPress.com

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 988 autres abonnés

Stats du Site

  • 78,090 hits
%d blogueurs aiment cette page :