Le Zürcher Geschnetzeltes du Frohsinn à Eidberg (Winterthur)


L’émincé de veau à la zurichoise est un classique de la cuisine suisse. Dans le petit village de Eidberg, sur la commune de Winterthur, l’auberge Frohsinn le sert avec des röstis cuits à cru. Un délice rare.

Zürcher Geschnetzeltes, tel se nomme en allemand ce plat classique qui peut cumuler tous les défauts : viande dure, sauce et röstis gras.

Le Frohsinn est une auberge de campagne idyllique au-dessus de Winterthur. Elle porte bien son nom !

L’émincé y est préparé avec un soin rare. La viande vient d’un morceau de noix d’un veau de lait de la région, le bäckli. Prises dans le membre postérieur, les noix sont les trois muscles du haut de la cuisse.

L’émincé fond dans la bouche, enrobé de sauce aux champignons à la crème onctueuse relevée par un peu d’oignons et de vin blanc. Les röstis sont cuits à cru et forment une feuilleté craquant qui contraste avec la viande. Ce mets unique au monde vaut son prix : 39 francs.

Est-ce un plat d’aujourd’hui ? Non pour les adeptes de la foi végane et des régimes puritains; mais quel bonheur pour les amateurs d’une authenticité régionale qu’on trouve partout en Suisse si on est curieux et gourmand !

Avec un verre de pinot noir Goldenberg produit en face sur la colline du même nom de la ville-pieuvre, c’est un régal durant cet été frais..

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s