ArcInfo et Stendhal


ArcInfo va naître un 23 janvier, comme Stendhal il y a 235 ans, et on ne lui peut souhaiter que longue vie même si on eût préféré qu’il s’appelât La République.

Ce sera un choc pour beaucoup de fidèles de L’Impartial et de L’Express de voir disparaître leur journal régional demain le 23 janvier 2018.

ArcInfo n’est pas un titre très riche de sens et d’avenir comme aurait pu l’être La République mais il faut le soutenir plutôt que s’escrimer à dénigrer la presse régionale. C’en est devenu une habitude chez un certain nombre de Chaux-de-Fonniers depuis quelques années. Je tairai, par respect de la confidentialité, ce que j’ai pu entendre à l’Ancien Manège l’an passé lorsque la direction de ArcInfo avait convié quelques personnalités du Haut pour un petit déjeuner. A croire que la presse régionale devait être aux ordres d’une région …

Je suis pas de ceux qui systématiquement ont hurlé contre la partialité du journal dans les positions qu’il a pu prendre en 2015 et 2016. La presse est libre, les journalistes de la région méritants et compétents : les politiciens ou citoyens mécontents ont le droit de répondre ou de ne plus lire.

Il y a pour moi une sorte d’attachement à notre journal comme à la torrée, aux promenades sur les crêtes ou aux baignades à la Pointe du Grin. Le saucisson peut parfois être trop cuit, le brouillard opaque ou l’eau infestée de poux de canard, tant pis, on se replonge dans le rite à la première occasion. Si bien que je ne suis pas non plus de ceux qui ont résilié ou suspendu leur abonnement ou même fait siffler des foules contre L’Impartial.

J’étais présent devant la rue Neuve quand il fallu accompagner les journalistes de L’Impartial lors des restructurations il y une dizaine d’années. Mon abonnement à ce défunt titre, maintenant ArcInfo, me semble défendre les intérêts régionaux contre les grands groupes de presse mondialisé ou aux mains de magnats de l’extrême-droite. Achetons local contre Amazon, Facebook et l’Intermarché de Morteau !

Je souhaite donc longue vie au nouveau titre et remercie les journalistes qui vont le remplir de leurs articles et points de vue même si ceux-ci m’irriteront parfois.

A la roulette on doit miser sur le rouge ou le noir; dans notre République, tendons l’arc entre les deux couleurs, entre les tendances idéologiques, entre les régions et entre les gens.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s