Mille tableaux

Blog de Daniel Musy

Sur orbite, Madame de Vos Bolay met en péril le RER


Par ses nouvelles décisions et déclarations, la présidente du Conseil d’administration d’Hôpital neuchâtelois, littéralement sur orbite, rompt tellement la confiance avec la population des Montagnes qu’elle met en péril l’acceptation massive du financement du futur RER.

 

005

 

L’essentiel pour l’avenir des Montagnes et du canton se jouera le 28 février 2016 lors de la votation sur le futur RER. Il faudra accepter son préfinancement à hauteur de 110 millions en attendant la décision cruciale des chambres fédérales en 2019.

Ce n’est tant le résultat oui/non qui va compter que le pourcentage de oui. Plus il sera élevé plus les chances de peser sur les décisions fédérales seront grandes. En 2012, la population chaux-de-fonnière avait accepté par 71,2 % (9000 oui) le Transrun avec une participation de 46 %.

Par défi, défiance, aigreur, rupture de confiance, le risque est grand que nos concitoyens mélangent les problèmes et votent davantage non le 26 février. Ce serait se faire hara-kiri car ce RER prévu pour 2030 est vital pour notre avenir, encore plus que le maintien d’un hôpital de soins aigus ou une maternité.

Sans lui, c’est la mort programmée de notre région et de notre canton à l’horizon 2040. Est-ce ce que nous voulons, dire non au canton pour ne pas perdre notre honneur déjà bafoué dans le dossier hospitalier ?

Dans cette perspective, les décisions de HNe, annoncées ce jour, sont totalement irresponsables à deux mois de la votation. Elles rompent une fois de plus le contrat social qu’on voudra voir fortifié le 28 février.

Mme de Vos, dans son système bolaire, voit les « planètes s’aligner » quand elles s’éloignent de plus en plus de notre centre à nous. Elle n’a aucune idée de l’importance des transports publics dans notre canton puisqu’elle n’y vit pas. Elle ne voit pas le lien entre l’avenir des transports publics et l’avenir des hôpitaux. En réalité, ce qu’elle risque de démanteler avec le Conseil d’Etat complice de ses éclipses mentales, c’est tout notre canton car cette dame et tous ses satellites mettent en péril une acceptation massive lors de la votation du 28 février.

Elle ne sera pas le « soleil noir » de notre mélancolie car nous ne ferons pas nous-mêmes pas un grand écart déchirant en confondant les enjeux ! Voyons clair et ne nous trompons pas de cible, ne laissons pas parler notre colère sur le dos du RER, ne nous tirons pas une balle dans le pied !

Résister contre la centralisation hospitalière passe, et je reconnais que cela peut paraître paradoxal, par un oui au RER le 28 février.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 17 décembre 2015 par dans Politique, et est taguée .
Follow Mille tableaux on WordPress.com

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 988 autres abonnés

Stats du Site

  • 78,090 hits
%d blogueurs aiment cette page :