Une initiative neuchâteloise pour limiter le nombre d’élèves en classe ?


Le 30 novembre les Zurichois se prononceront sur une initiative cantonale pour limiter à 20 le nombre d’élèves en classe. Et si, dans notre canton, on lançait une initiative de ce type ?

 

P1110023

 

Le très grand malaise qui touche l’école neuchâteloise s’est concrétisé mardi 25 novembre par une importante manifestation dans les rues de Neuchâtel : 2000 manifestants dont une majorité de jeunes enseignants, dépités de voir leur avenir salarial incertain, préoccupés par les conditions de travail de plus en plus difficiles. Les classes hétérogènes à effectif nombreux ne permettent plus un enseignement individualisé; certaines dépassent 23 élèves, notamment à l’école secondaire et dans les lycées.

Dans le canton de Zurich, une initiative vise à diminuer les effectifs des classes. Elle se joue ce week end.

001

Et si, dans notre canton, une telle initiative était rapidement lancée en fixant un seuil maximal à 21 ou 22 élèves ? Elle ouvrirait un débat public sur l’avenir de l’école neuchâteloise, elle sensibiliserait tous les parents d’élèves à des problèmes qu’ils vivent au quotidien, elle focaliserait plus l’attention sur les conditions de travail que sur les salaires. Elle fixerait ainsi des conditions cadres pérennes pour les années à venir.

Elle permettrait également de rebondir après le vote du budget de l’Etat la semaine prochaine où on peut imaginer que la majorité bourgeoise ne cèdera pas d’un pouce sur les revendications syndicales. Elle unirait les forces de gauche aux syndicats et recueillerait assez facilement les 4500 signatures nécessaires.

 

 

En complément, un reportage de la télévision canadienne sur l’école finlandaise .

002

 

 

Résultats de la votation zurichoise :

IMG_1438

 

L’initiative pour réduire la moyenne du nombre d’élèves par classe à 20 a échoué avec 34,5 % de oui. Mais le contre-projet du gouvernement visant à créer 100 postes d’enseignants pour soulager les classes nombreuses a passé avec 53,5 %.

Donc, à méditer chez nous car c’est avec la pression démocratique qu’on arrive à obtenir sinon beaucoup du moins un peu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s