tg STAN : Poquelin dans la vie, Molière sur scène


Dans Poquelin II, le collectif flamand tg STAN a inscrit dimanche 4 juillet une date dans l’histoire du théâtre à La Chaux-de-Fonds. Tant de maîtrise jubilatoire dans la coexistence de deux espace-temps fut une révélation pour les amateurs. Habituellement marqués par des frontières, le théâtre et la vie, la pièce et la scène, Molière et Poquelin, Harpagon-Jourdain et les acteurs-spectateurs furent unis dans une expérience marquante.

« La compagnie de théâtre tg STAN, l’acronyme de Stop Thinking About Names, est le collectif de théâtre autour de Jolente De Keersmaeker, Damiaan De Schrijver et Frank Vercruyssen, qui se sont rencontrés à la fin des années 80 au Conservatoire à Anvers. Le collectif opère à partir du principe démocratique qui veut que tout le monde participe à toutes les décisions, aux choix des textes, du décor, de l’éclairage, et même des costumes et des affiches. (…). tg STAN donne une place centrale au comédien et croit dur comme fer au concept du comédien souverain, qui est aussi bien interprète que créateur. Les répétitions ne se déroulent pas de façon conventionnelle : la plus grande partie du processus de répétition a lieu autour de la table. Dès que le choix d’un texte est fixé, celui-ci est adapté et retravaillé, reformulé, afin de produire un nouveau texte de jeu, propre au collectif. Les artistes ne montent finalement sur scène qu’à peine quelques jours avant la première de la pièce, mais le spectacle ne prend réellement corps que dès l’instant où il est joué devant un public. tg STAN croit résolument à la force « vive » du théâtre : un spectacle n’est pas une reproduction d’une chose apprise, mais se crée chaque soir à nouveau, avec le public. Voilà pourquoi un spectacle de tg STAN n’est jamais un produit achevé, mais plutôt une invitation au dialogue. (…) tg STAN opte délibérément pour du théâtre de texte et peut se prévaloir d’un répertoire riche et varié, qui fait la part belle aux œuvres d’auteurs dramatiques classiques comme Tchekhov, Gorki, Schnitzler, Ibsen, Bernhard ou Pinter. La démarche consiste à transposer des textes de l’histoire du théâtre dans l’ici et maintenant à travers leur relecture et en les situant dans un contexte contemporain.« 

Ainsi, quand on entre dans l’Heure bleue, les acteurs sont déjà sur scène, assis sur des chaises à gauche et à droite des tréteaux qui serviront d’espace scénique.

L’espace-temps du spectateur est donc parti prenante du spectacle puisqu’on n’assiste pas seulement à un xième Avare mais à une expérience de théâtre total.

Quatre principes parmi d’autres illustrent la méthode de tg Stan :

  • L’anachronisme : Harpagon veut réduire les frais de sa collation en ordonnant de ne servir que de « l‘eau du robinet ». tg Stan revisite en permanence le texte auquel il est pourtant en général très fidèle.
  • Le spectacle en train de se faire : deux acteurs jouent Harpagon et Monsieur Jourdain – comme Molière le fit – et quand l’un endosse le rôle principal l’autre n’a qu’un petit rôle et passe son temps assis à côté des tréteaux avec le texte de la pièce sous les yeux : il fait ainsi office de souffleur de temps en temps.
  • L’improvisation locale : un acteur n’hésite pas de façon impromptue à broder sur la vaccination contre le Covid nécessaire pour venir jouer à La Chaux-de-Fonds.
  • L’absence de coulisses : de leurs chaises les acteurs montent sur les tréteaux et en redescendent en permanence; quand une des deux actrices se change pour se vêtir de la somptueuse robe de Dorimène, elle le fait à l’arrière de la scène, au vu et au su des spectateurs.

À y repenser à tête reposée, on peut estimer que Poquelin II se révèle être le plus bel hommage à Jean-Baptiste Poquelin, cet homme appelé Molière. Un producteur de spectacles, un acteur, une incarnation de personnages immortels, Harpagon, Jourdain et tant d’autres.

Gratitude immense à Anne Bisang de nous avoir fait découvrir dans nos Montagnes une compagnie d’exception. Nous nous rappelons Peter Brook au Pavillon des sports, invité par Charles Joris en 1978. Et si également Christine Jatahy (avec Les Trois Soeurs) ou Tiago Rodrigues (avec By Heart et Antoine et Cléopâtre) ont tout récemment pu venir à Beau-Site, c’est l’assurance que nous sommes ici dans le monde du théâtre. Dans ses réseaux essentiels.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s