Le PLR neuchâtelois est dans la mélasse


Le PLR neuchâtelois, sous le poids des défaites de ses alliés vaudois et genevois, est englué dans la mélasse. Elle l’empêche d’avoir de la hauteur à moins de trois semaines des élections cantonales. La preuve hier par le vote sur une taxe minimale sur les boissons sucrées où des députés ont renié leurs opinions exprimées sur Smartvote. La preuve aussi par le discours droitisant de ses jeunes « étoiles montantes ».

L’initiative constitutionnelle populaire cantonale intitulée « Pour une assurance des soins dentaires » visait à instaurer une assurance de base obligatoire dans le canton de Neuchâtel afin de garantir la santé bucco-dentaire de toute sa population, le financement des mesures de prévention et de prophylaxie et la prise en charge des soins de base.

Le contre-projet soumis au vote hier au Grand Conseil était intéressant, parce qu’il proposait une amélioration de la promotion, de la prévention de la santé bucco-dentaire et du dépistage de la carie pour les populations ciblées, ce qui répondait en partie à l’initiative. Il prévoyait également de soutenir les soins de base chez les enfants. Ce programme aurait été financé par une taxe minimale sur les boissons sucrées, qui aurait dû réunir au Grand Conseil une majorité qualifiée de 69 voix, nécessaire pour construire ce projet.

Rapportée à la population neuchâteloise, pour une consommation moyenne de 80 litres de boissons sucrées par personne et par année, une telle taxe aurait représenté l’équivalent de 8 à 16 francs par personne et par année et aurait rapporté un montant total de 1,4 à 2,8 millions de francs.

Par 12 voix sans opposition, la commission législative où siégaient 6 PLR avait proposé au Grand Conseil d’entrer en matière sur ce projet de loi.

Telles des girouettes, une série de députés PLR, très favorables ou plutot favorables à cette loi sur leur profil Smartvote, ont retourné leur veste pour suivre les consignes politiques de leurs chefs en campagne : empêcher le Grand Conseil d’avoir une majorité des 3/5 pour voter la loi.

Comme l’écrit aujourd’hui de manière très critique le journaliste d’ArcInfo Nicolas Willemin, « certains électeurs seront peut-être contents de savoir que les députés obéissent à la discipline de leur parti. Mais beaucoup risquent de ne pas comprendre pourquoi les hommes et les femmes qu’ils choisissent n’ont pas le courage de leur opinion personnelle. »

Nous avons fait une petite recherche pour savoir qui sont ces députés. A cet effet nous devons nous baser sur la place occupée par les députés dans l’hémicycle et stopper la vidéo de la session sur le tableau du vote électronique.

Monsieur le député PLR Andreas Jurt a eu beau jeu d’ironiser (« Après le sucre, ce sera quoi? Le sel, le poivre?« ) pour s’opposer à cette nouvelle taxe. Il ne voit pourtant pas le lien systémique entre lutte pour préserver le climat (avec de nouvelles taxes), lutte contre les épidémies explicables par le déréglement des liens entre la nature et l’homme et lutte pour diminuer la consommation du sucre dans les sociétés modernes. Qui a du diabète ou et obèse est une victime potentielle des virus causés par le déréglement de la Terre !

La droitisation du PLR se manifeste aussi dans les excès récents de son président et de sa vice-présidente, englués dans de vaines diatribes.

Hier, Monsieur Fabio Bongiovanni a cru bon s’en prendre aux Verts neuchâtelois sur son profil Facebook. C’est un post typique de la droite traditonnelle style Sarkozy, Berlusconi et Casado qui croit électoralement avoir avantage à crisper les positions avant les élections. Sur ce post, mon ami philosophe Bernt Frenkel a publié un article très intéressant.

Quant à Madame Crystel Graf, elle a cru enflammer le dernier Conseil général de La Chaux-de-Fonds sur le crédit d’étude voté pour rénover la patinoire. Elle s’est dite « consterné et fâchée » par le rapport ». Ce centre régional serait de la « poudre aux yeux« . Ce serait un projet « indigne de la ville« , sans dortoirs, sans centre multisports, « au rabais« .

Et que dire d’un post Instagram paru à la fin de la semaine passée sur la page du journal Libertés neuchâteloises ?

Il est ainsi à souhaiter que les partis du centre, plus mesurés, les Vert’libéraux et le Centre, se renforcent le 18 avril. Ce serait la garantie que le PLR, en fin de compte bien dogmatique, perdra du terrain comme partout en Suisse romande !

N’est-ce pas Maxime Auchlin, député VL ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s