Les vignes de Vétroz


Ce n’est pas que je sois un fanatique du Valais, paradis du soleil miné par un urbanisme délirant sans foi ni loi, en plaine comme en montagne. Mais les vignes jaunissantes de l’automne restent un havre d’équilibre pour le promeneur.

Les vignobles de Conthey et Vétroz sont les plus étendus en surface moyennement pentues aisément parcourantes ces jours de chaleur où les vendanges ne sont pas terminées.

IMG_0619

Magie d’un terroir avec de minuscules parcelles productrices des cépages variés : chasselas, petite arvine, johannisberg, muscat et surtout, sur 1,3 hectare, l’unique Amigne de Vétroz. En rouge, syrah, pinot, humagne et autres dont on ne peut, sur cette image, reconnaître les caractéristiques.

C’est donc un vignoble de proximité dans les coteaux, dont la lecture intime est impossible au profane. Seul le vigneron du cru saura dire quoi et à qui.

C’est ce sentiment d’impénétrable qui me séduit dans ce pays dont les codes sont complexes.    IMG_0622
IMG_0618

IMG_0614

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s