La honteuse manipulation d’image de l’ancien député vert covidosceptique Laurent Debrot


Prêt à tout pour faire entendre sa voix de covidosceptique, l’ancien député des Verts neuchâtelois Laurent Debrot n’a pas hésité, le jour des Rois 2022, à diffuser une image honteusement manipulée mettant en jeu un enfant. Le jour où, justement, la vaccination des plus de cinq ans est rendue possible dans le canton de Neuchâtel.

En mai 2020 j’avais déjà épinglé Laurent Debrot sur un de ses posts de début avril 2020 : « La crise sanitaire sera quand les jeunes et les enfants en mourront… comme en 1918… et là on aura vraiment du soucis à ce faire ! » 

En ce début d’année 2022, escorté de sa milice de fanatiques sur Facebook, M. Debrot publie le 6 janvier ce post public.

Intrigué par les logos peu visibles au bas de l’image, je m’étonne que le Centre hospitalier de Valenciennes notamment cautionne une telle image.

Après vérification, on constate que cet établissement a publié sur Facebook le post suivant le 14 décembre 2021.

Laurent Debrot nous avait habitué à détourner à son profit des chiffres et des faits lors de la campagne contre la H18.

Là il détourne une publication d’un centre hospitalier visant à protéger des enfants contre la maladie. Notamment ceux fragilisés par un faible système immunitaire ou ceux en contact avec des personnes fragiles.

Si l’image originale de Valenciennes utilise de manière justifiable un enfant, sans du tout se référer à ses parents, celle de Laurent Debrot (inventée ou du moins diffusée par lui ) est de la pure manipulation.

L’adulte Debrot n’est manifestement toujours pas vacciné contre la honte et la bassesse intellectuelle, l’affolement tachycardique de sa boussole morale !

2 commentaires

  1. Depuis bientôt deux ans, Laurent Debrot s’oppose publiquement aux mesures sanitaires et à la vaccination, en utilisant des arguments consternants. Cette récente manipulation est très grave, mais on a peut-être déjà quitté l’honnête débat d’idées depuis un certain temps. Qu’en pensent les (autres) Verts ?

    1. Comme socialiste neuchâtelois, je ne peux répondre pour mes ami-e-s vert-e-s. Mais le paradoxe de la tolérance mis en avant par le philosophe Karl Popper, affirmant que si une société est tolérante sans limite, sa capacité à être tolérante est finalement détruite par l’intolérant, devrait les aider à débattre entre eux. Je ne vois plus comment je pourrais partager mon adhésion à un parti qui tolérerait en son sein de pareils manipulateurs. L’exemple de la députée française Martine Wonner est intéressant. (https://fr.wikipedia.org/wiki/Martine_Wonner).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s