Les subventions cantonales à la Plage des Six-Pompes sont des clopinettes


29’600 francs, tel est le montant des subventions cantonales neuchâteloises du service de la culture pour la 25e Plage des Six-Pompes. Le service de l’économie a aussi accordé 24’000 francs à titre de soutien à une manifestation d’intérêt touristique. La subvention culturelle habituellement versée ces dernières années est de 15’000 francs selon mes informations. Sur le 2,15 milliards des charges de l’Etat, la culture coûte 12,7 millions, dont 5,4 millions de subventions ou aides, y compris celles aux bibliothèques. La subvention régulière du canton à la Plage est une somme équivalant à des clopinettes en regard de l’importance croissante de ce festival de renommée internationale qui a attiré 100’000 personnes cette année.

Dans Arcinfo était publié lundi passé le budget 2018 de la Plage. Il est toujours intéressant de remettre des chiffres dans leur contexte, en particulier comparatif.

Capture d_écran 2018-08-07 à 18.10.30

Annuellement, notre canton dépense 2,15 millards pour son fonctionnement : des milliers d’employés à payer, des charges de fonctionnement importantes pour certains très grands services et qu’on ne remet jamais en question, des investissements à amortir. Le service de la culture coûte 12,7 millions, soit environ 0,6 % des charges globales. Voici les chiffres de son budget 2018.

budget

Le personnel de ce service regroupe les services suivants, avec 39 emplois à plein temps (EPT).

organigrammre

Les subventions et aides diverses annuelles se montent à 5,4 millions (budgétées sous charges de transfert) sans que nous, citoyens, ayons le moindre accès en ligne au détail des répartitions. Les bibliothèques de Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds reçoivent une part importante de de ces 5,4 millions.

La seule donnée pour 2017 consiste en trois paragraphes du rapport de gestion du service qui semble ainsi fonctionner en vase clos.

Capture d’écran 2018-08-13 à 13.15.51.png

Pour 2016, j’ai trouvé grâce un ami internaute et élu popiste, Julien Gressot, un rapport plus complet pour 2016  où la Plage recevait 10’000 francs. Mais ce rapport ne semble plus accessible au public. En voici le détail vraiment peu lisible ….

Capture d_écran 2018-08-13 à 13.42.23Capture d_écran 2018-08-13 à 13.42.39Capture d_écran 2018-08-13 à 13.42.48Capture d_écran 2018-08-13 à 13.43.37

La Plage reçoit donc 29’600 francs cette année, mais combien pour les autres théâtres, centres culturels, troupes, festivals ? L’information 2017 n’a pas été trouvée. Cette opacité est d’autant plus criticable que, par exemple, la Ville de La Chaux-de-Fonds publie ses chiffres régulièrement.

subventions CDF

Avec ses bibliothèques, ses musées, son zoo et son service culturel pourvoyeur de subventions, notre ville dépense à peu près la même somme que le canton, soit 12,6 millions, ce qui représente environ 5,4 % de ses charges globales. Nous avons déjà montré  que descendre plus bas serait faire le jeu d’une certaine droite.

Capture d_écran 2018-08-08 à 12.41.27

En cherchant bien on peut cependant trouver sur le site du canton le détail des aides à la création, théâtrale, musicale et plastique, quoique sur ce plan on se demande si les dépenses liées à des achats d’oeuvre d’art n’ont pas été gelées dès 2017.

tableaux

Les conclusions politiques à tirer devraient être radicales. Il faut exiger la transparence citoyenne dans le détail des subventions distribuées, être volontariste en augmentant quelques subventions à des institutions phares dont la Plage et soutenir la création dans notre canton d’un centre (inter)national des arts de la rue. C’est la perche à saisir, et vite !

IMG_8938.jpg

Par-dessus tout, il faut cesser de se masquer derrière de beaux discours humanistes vantant l’accès à la culture donnée par la Plage tout en pleurnuchant, dans l’action politique décisionnelle, derrière les difficultés du canton pour couper, encore couper. Ce art de l’équilibrisme politique est insuppportable.

IMG_8926Une place du Marché triomphale le 7 août pour l’artiste catalan Català, sa grande perche et ses acteurs-spectateurs

 

4 commentaires

  1. Je partage ton point de vue quant au montant et à la transparence. Mais je ne comprends pas ta façon d’en faire un combat idéologique. A moins qu’il faille encore souffler sur les braises des déchirements Haut-Bas et Villes-Canton. Instrumentaliser un événement culturel pour le faire me semble peu opportun et certainement contre-productif.

  2. Daniel comme tu es à la retraite en tant que professeur et que tu as créé, si j’ai bien compris, un bureau conseil pour la culture, je trouve que ta position flotte aussi dans le flou.
    Est-ce ton avis ou est-ce une carte de visite pour ta nouvelle entreprise ?

    D’autres part, je ne trouve pas très adroit de la part d’un conseiller général retraité qui a œuvré tant d’années en politique, sans que les subventions cantonales ne s’élèvent d’un pouce, d’attendre d’en être sorti pour s’engager à fond dans ce combat.

    Je ne suis pas sûr 🤔 que ce combat soit celui du comité de la plage 🏖. Chaque année ils cherchent des bénévoles. Peut-être que ton énergie y serait mieux utilisée?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s